Le dieu FRIC est insatiable !

Nourrir le dieu FRIC

Est-il possible d’imaginer un monde meilleur, respectueux de l’environnement alors que nous savons que le principal moteur est l’argent ?

Je rêve d’un monde où l’on serait serein quant à notre avenir et celui de nos enfants, un monde en harmonie avec la nature. Je rêve d’un monde sans guerre ni famine, un monde où chaque espèce animale et végétale aurait sa place, un monde durable. Seulement voilà, l’appât du gain, le profit à court terme et la soif de pouvoir sont en train de nous conduire, me semble-t-il à un monde bien triste et peut-être à la fin d’un monde. Cette fin du monde ou d’un monde à l’ère de l’anthropocène pourrait bien être annoncée par les extinctions massives auxquelles nous assistons. Un monde toujours plus pollué, une terre souillée et des réactions molles de la part des grands de ce monde. Nous assisterions à la sixième grande extinction. Bien sûr, la Terre ne s’arrêtera pas de tourner, et la vie reprendra sûrement dans des millions d’années. Cependant, si j’en crois le rapport du GIEC, nous avons une part de responsabilité évidente dans l’état actuel des choses. Mais tout n’est pas perdu. En effet, si nous cessons de polluer, si nous arrêtons la déforestation incontrôlée et les massacres d’animaux sauvages, la planète possède un formidable pouvoir de survie. Cette survie c’est à nous de voir si nous la souhaitons pour maintenant ou seulement dans des millions d’années… sûrement sans nous. Comment changer notre mode de vie pour qu’il soit plus respectueux de l’environnement, voire, rêvons, bénéfique pour la planète ?

Vers une écologie rentable…

Puisque le dieu FRIC semble indéboulonnable, il serait urgent soit de le renier, impossible ou très difficile, soit de prouver, de démontrer, qu’à moyen et long terme, voire à très court terme, une économie écologique, disons une économie durable est aussi rentable, voire davantage, que notre mode de développement actuel. Ainsi, nous pourrions servir le dieu FRIC tout en respectant notre mère la Terre. Prouvons qu’une économie durable est RENTABLE, et le plus vite serait le mieux. L’écologie ne doit être ni de droite, ni de gauche, elle doit se ranger du côté des idées et méthodes incontournables, sans préjuger de la couleur politique. L’écologie doit éveiller les consciences pour nous permettre de changer.

Le consommateur a le pouvoir !

Changeons maintenant pour vivre mieux demain ! Le consommateur (également citoyen) peut, par ses choix et sa prise de conscience, finir par obtenir des avancées, comme avec la réduction de l’utilisation de l’huile de palme dans certains produits. Arrêtons de dire qu’on ne peut rien, en revanche, il faudrait agir vite, semble-t-il…

Par exemple :

La permaculture est rentable selon l’INRIA

Des véhicules plus propres

Arrêter la déforestation

Manger moins de viande

D’autres exemples positifs, je suis preneur !

Partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *